Le Haut Représentant salue la contribution du gouvernement Indien à la quatrième conférence des Nations Unies


 

New York: Le Secrétaire général adjoint et Haut Représentant pour les pays les moins avancés (PMA), les pays en développement sans littoral, et les petits États insulaires en développement des Nations Unies, Cheick Sidi Diarra a salué mercredi  la contribution du gouvernement Indien à la quatrième Conférence des Nations Unies pour les pays les moins avancés, prévue pour 20111 à Istanbul, Turquie.
 
L’Inde fit un don de 250,000 US $ pour les frais de déplacement des représentants des PMA à la conférence ; Conférence qui est supposée attirer plus de 6000 participants, y compris les chefs d’Etats et de gouvernements, les parlementaires, les principaux acteurs du secteur privé et la de la société civile. Ce rassemblement mondial de cinq jours, est une entreprise de haute taille pour les Nations Unies et un événement majeur pour l’organisation en 2011.
 
« Cette généreuse contribution, est en effet opportune, et contribuera inévitablement au succès de la mise en scène de la Conférence l’an prochain. Étant donné le défi lié à l’organisation d’une conférence de telle envergure dans LE climat économique difficile actuel, le don du gouvernement Indien est encore plus encourageant. Il sert également comme preuve de l’engagement fort de l’Inde aux principes fondamentaux de la coopération Sud – Sud » s’est exprimé Mr. Diarra.
 
Pendant la remise formelle du chèque mercredi,  l’ambassadeur Hardeep S. Puri Représentant permanent de l’Inde aux Nations Unies a décrit la conférence comme étant un événement important et central du plan socio-économique international et qui permettra d’informer et de  diriger les débats sur le développement dans les années à venir.
 
« Le plan d’action des PMA ne devrait pas être considéré comme la seule préoccupation des 49 pays appartenant au groupe PMA. Compte tenu de notre interdépendance politique et économique croissante,  c’est un programme qui touche tous les États membres à divers niveaux. En tant que telle, il nous incombe de nous engager et de tous supporter la conférence à venir. » a mentionné Ambassadeur Puri.
 
Mr. Diarra réitéra  ce sentiment  en soulignant qu’il est  important pour  les autres pays d’emboîter ce pas et d’apporter le soutien nécessaire aux PMA « De sorte qu’un avenir prospère devienne une réalité pour tous et non pas juste pour quelques uns. »
 
Pour de plus amples information: Veuillez contacterRicardo Z. Dunn, Responsable de l’information,  Bureau du Haut Représentant pour les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral, et les petits États insulaires en développement (UN-OHRLLS): Tel:(917) 367-6006 / dunn@un.org